CRÉÉ DES BD


CROQUIS DE HUBOFF - 1994 à 2006

  1. Quand on pense au 9ème art, on pense à la Belgique et à la France... et non, la première bande dessinée est suisse. C'est en effet "Rodolphe Töpffer" qui est considéré comme le premier auteur de la bande dessinée. Ce célèbre écrivain helvète va dessiner en 1827 "Les Amours de Monsieur Vieux Boix" et en 1831 "L'Histoire de Monsieur Jabot" : (De temps en temps, je vous présenterai des planches (pages) de chaque auteur de ma collection sur la bande dessinée)...
  2. La particularité de ces histoires est le dessin disposé en bandes (strips), avec des cases (vignettes) de différentes tailles qui sont séparées les unes des autres. Le texte n'est pas encore dans des bulles (phylactères).
  3. Rodolphe Töpffer est conscient que son style d'expression est nouveau. C'est donc la première bande dessinée. Les histoires dans lesquelles elles sont représentées vont particulièrement plaire au public. Le début de l'histoire de la bande dessinée est donc suisse, même si quelques années plus tôt les premiers mangas, apparaissent au Japon, ouvrages appelés "Hokusai manga" qui sont imprimés à partir de 1814. 



  1. Qui n'a pas encore entendu parler des mangas ? Si les licences les plus connues datent des années 90 et 2000, l'histoire du manga est bien plus ancienne que cela et ses origines remontent à plus de 1 200 ans. Une histoire ponctuée de transformations et de révolutions passionnantes. De l'époque de Nara à aujourd'hui en passant par Hokusai, le DGS vous en dit plus sur la genèse des mangas.
  2. Tout commence avec les emakimono, c'est-à-dire des peintures sur rouleaux qui illustrent une narration horizontale et datant de l'époque de Nara (710 - 794). Dans l'idée, on déroule le rouleau comme on passe les pages d'un manga pour trouver un texte et des illustrations. Le meilleur exemple illustrant des oeuvres précédant historiquement et spirituellement le manga, c'est le Chōjū-giga. Littéralement, le titre veut dire « Caricatures d'animaux » et l'emaki fut écrit par Toba Sojo, un moine du temple bouddhiste Kozan-ji à la fin de l'époque de Heian (794 - 1185).
  3. La période Nara (1/2): littérature et économie : 
  4. La période Nara (奈良時代) de l'histoire du Japon s'étend de 710 à 794. L'impératrice "Genmei" installe la capitale à Nara, aussi connu sous le nom de "Heijo kyo", ou elle reste la capitale de la civilisation japonaise jusqu'à ce que l'empereur "Kanmu" établisse la nouvelle capitale à "Nagaoka" (et
  5. seulement 10 ans plus tard, à "Heian", donc "Kyoto" - La capitale de "Nara" fut bâtie avec "Chang'an" (Xian), la capitale de la Chine des "Tang", comme modèle. Dans beaucoup d'autres domaines aussi, l'aristocratie japonaise pris exemple sur les chinois, comme par exemple dans l'adoption des caractères chinois (kanji) et du bouddhisme.
  6. La période Nara (2/2): culture, religion et relations internationales - Les développements culturels et l'établissement du bouddhisme : 
  7. Certains des monuments de la littérature japonaise furent écrits lors de la période "Nara", comme le "Kojiki" (古事記) et le "Nihon shoki" (日本書紀), les premières histoires nationales en 712 et 720, respectivement, ou encore le Manyoshu (万葉集 - collection de dix mille feuilles), une anthologie de poèmes, et le "Kaifuso" (懐風藻), une anthologie écrite en chinois par les princes et les empereurs japonais. Un autre événement culturel majeur de la période "Nara" fut l'établissement permanent du bouddhisme au Japon
  8. Le bouddhisme avait été introduit au VI ème siècle mais avait reçu un accueil mitigé jusqu'à la période Nara et son adoption par l'empereur Shomu.

Akira Toriyama

  1. Littéralement, "Man" "Ga" signifie "image légère", "image dérisoire" ou encore "esquisse rapide". Si le terme a été créé par Hokusai, le manga puise ses sources dans des arts japonais aussi anciens et variés que les "Emaki" [rouleaux dessinés figurant plusieurs scènes, XIIe siècle], les "Ehon" [illustrations datant du XVIIe], les estampes "Ukiyoe", jusqu'au théâtre "Nô" et au théâtre... voir la suite

  1. Avant d'apprendre à dessiner... une chose que l'on m'a toujours appris aux beaux arts : "les bases du dessin sont l'observation, l'analyse et la déduction. Et toujours dessiner, toujours s'entraîner... comme un sportif de haut niveau qui n'arrête pas de faire ses exercices quotidiens..."
  2. "Je me souviens qu'à ma neuvième année, quand j'ai découvert l'art du dessin, j'ai compris que toute chose est un volume... sans savoir qu'il s'agissait du fameux 3D que l'on connait aujourd'hui... J'observais déjà, les gens, les choses ainsi que les maisons, bâtiments, ainsi que la nature, les fleurs, les arbres et les animaux..."
  3. Le cercle que Hergé dessinait pour son Tintin, je l'avais déjà compris. Et depuis ma collection de mes albums de mon auteur préféré que j'ai eu l'été 1971, cité précédemment, j'ouvrais chaque histoire tout en apprenant à dessiner. Au lieu d'aller me promener avec les camarades d'écoles, je restais dans ma chambre pour dessiner et étudier cet art du dessin... J'y passait des heures, feuilletant chaque albums...
  4. (petite anecdote en passant: ma mère, je ne sais pas si elle le savais, je les entendu dire un beau jour: "...au moins, Hubert ne risque pas de faire des bêtises ! Il est toujours en train de dessiner dans sa chambre !"... de mon côté, je n'ai jamais su à qui elle l'avait dit mais involontairement je l'ai entendu.) (Huboff)
  5. ...Bref! Je reviens à mon explication... Commençons par faire un cercle, 3 traits, un pour les yeux, un pour le nez et un pour la bouche... Celui des yeux doit rejoindre le haut de l'oreille et celui du nez doit rejoindre le bas de l'oreille... Vous pouvez me montrer vos dessins... je respecterai vos oeuvres tout en vous expliquant ce qui ne pourrait pas aller... je respecte l'effort d'autrui. Bonne journée à tous. (Huboff) 

Tout est bon pour travailler une création d'une BD... Même au travail, je croque... Je croque tout ce que je vois. Même durant mes promenades...

  1. Tout au début, pour arriver à dessiner de vrais personnages, il faut apprendre à jouer sur la géométrie des formes... Que ce soit du réalisme, fiction ou personnages "gros nez" (comme pour Achille Talon de Greg ou Gaston Lagaffe de Franquin) et bien d'autres styles que j'énumérerai au fil du temps, la géométrie des formes est aussi importante que la musique pour ses notes, sans "composition" de notes, elle n'aurait aucun sens... Dans le dessin, c'est la même chose, comme le fameux cercle pour la tête, avec le rajout des lignes pour les yeux, du nez et la bouche. 
  2. Voici quelques échantillons de mes leçons aux beaux arts... du commencement d'une bande dessinée, du synopsis, du découpage écrit au découpage dessiné, à la documentation ainsi qu'aux traits de base pour préparer la future bande dessinée... Tout ce qui faut savoir pour le cadrage (divers vues et plans) des vignettes (cases), du récitatif (textes hors bulles), bulles (phylactères)... 

Année 2005 - Préparation BD La Poste - Huboff

Représentation d'un travail à la poste 02/2007 (Huboff)


Visite guidée d'une classe en BD vers 2005 : Dessins et Scénario de Huboff

Un sac contrôlé... Un objet retrouvé : Un client satisfait - Opération Qualité service postale Juillet 2000 - Dessins de Huboff pour Le Groupe la Poste Française


Page visitée :