CHARLIER (JEAN-MICHEL)

Nom : Charlier - Prénom : Jean-Michel - Naissance : le 30/10/1924 (BELGIQUE) - Décès : le 10/07/1989

(https://www.bedetheque.com/auteur-25-BD-Charlier-Jean-Michel.html)

Né à Liège le 30 octobre 1924, mort à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) le 10 juillet 1989. Jean-Michel Charlier, juriste de formation, entre comme dessinateur à Spirou en 1944. Nommé directeur artistique de l'agence World Press en 1946, il y rencontre Victor Hubinon. Ensemble, ils lancent Buck Danny, qui paraît dans Spirou. Dès lors il est le scénariste attitré de Gérald Forton (Kim Devil), Mitacq (La Patrouille des Castors), Attanasio ou encore Paape, qui illustre ses Histoires de l'oncle Paul.

Pour Pilote, dont il est rédacteur en chef dès le n° 1 (1959), il conçoit les séries Barbe-Rouge (avec Hubinon), Michel Tanguy (Uderzo puis Jijé), Jacques Le Gall (Mitacq) et plus tard Blueberry (Giraud, 1963). De 1967 à 1985, il mène de front ses collaborations à Pilote, Tintin, Spirou, Record, Super-As, etc., l'adaptation de Tanguy et Laverdure pour la télévision et la réalisation de nombreux documentaires sur l'histoire contemporaine.

On doit à cet auteur prolifique près de cinq cents récits pour la BD, la radio, la télévision, ainsi que des romans et des livres historiques. Docteur en droit, licencié en lettres et en criminologie, Jean-Michel Charlier est également Chevalier de l'Ordre de la Couronne de Belgique, pilote de ligne... et aujourd'hui réalisateur à la télévision française. Il a vingt ans lorsqu'il collabore à "Bimbo" où il crée "Jo la Tornade".

Il choisit dès lors de se consacrer à la bande dessinée et fait ses débuts dans Spirou (1946) en dessinant des cours de modélisme, d'aviron et de pilotage. Il démarre en 1947 l'écriture et le dessin (des décors et des avions) des aventures de Buck Danny avec Victor Hubinon.

Bientôt, suivant en cela les conseils de Jijé, il ne se consacre plus qu'au scénario. En 1950, la Sabena engage Jean-Michel Charlier comme pilote de ligne. Il reviendra cependant très vite au reportage et à la bande dessinée. Il écrit notamment (toujours avec Hubinon), Tiger Joe pour la Libre Belgique en 1950 et entame une collaboration avec Albert Uderzo pour créer "Belloy", le chevalier sans armure qui sera publié dans OK.

Jusqu'à la création de Pilote en 1959, il publie plusieurs autres séries pour Spirou (Kim Devil en 1953 pour Forton, la Patrouille des Castors en 1954 pour Mitacq, Marc Dacier en 1958 pour Paape, et, bien plus tard en 1970, Brice Bolt pour Puig).

Parallèlement à cela, il écrit de nombreux récits de l'Oncle Paul, et reprend en 1952 les aventures de Jean Valhardi dessinées par Paape, puis par Jijé. Devenu directeur artistique de la World Presse, qui produit SPIROU, Jean-Michel Charlier embauche quelques "débutants" qui iront loin comme Sempe, Goscinny, Graton, Paape, Forton, Tacq... Survient en 1959, la création du journal Pilote dont il est le cofondateur avec René Goscinny et Albert Uderzo.

Il crée pour ce nouveau support, et dès le premier numéro, trois nouvelles séries : Tanguy et Laverdure dont Uderzo dessinera les huit premiers tomes (la suite sera reprise par Jijé, puis Serres et Al Coutelis), Barbe Rouge pour Hubinon (puis Jijé, Lorg, Pellerin et Gaty), et Jacques Le Gall pour Mitacq. C'est un véritable succès.

Il ne se contentera pas d'animer ces séries, ni la poursuite de celles créées pour Spirou. En 1961, il lance Guy Lebleu avec Poivet. En 1964, la rédaction en chef de "Pilote", maintenant contrôlée par Dargaud, est confiée à Charlier et Goscinny. C'est la naissance des aventures de Blueberry avec lequel il entraîne ses lecteurs sur les pistes poussiéreuses de l'Ouest et avec qui il allait révéler le talent de Jean Giraud.

Quittant Pilote en 1972, il se tourne vers la télévision et réalise pour FR3 une série de grandes enquêtes consacrées à des affaires contemporaines mystérieuses intitulées les Dossiers Noirs. Changeant ensuite de chaîne, ces émissions deviendront Les Grandes Enquêtes de TF1.

Parallèlement à ces activités extra BD, il assure deux ans de 1976 à 1978 la rédaction en chef de Tintin France. Les années 80 sont les années du retour de ses grandes séries. J.M. Charlier donne leur chance à quelques nouveaux dessinateurs qui auront pour tâche d'assurer la relève et la continuité du travail entrepris par les anciens collaborateurs. C'est ainsi que Bergèse reprend Buck Danny, que Gaty et Pellerin mènent en parallèle deux suites de Barbe Rouge et que Patrice Serres puis Coutelis poursuivent Tanguy et Laverdure. Tandis que de son côte Giraud continue, sporadiquement, à dessiner les aventures "normales" de Blueberry, Charlier décide de confier le récit de la jeunesse du lieutenant au dessinateur néo-zélandais Colin Wilson

La jeunesse du lieutenant Blueberry, à la mort de Charlier, a été confiée au scénariste Corteggiani. Enfin, il ne comptait pas en rester là, et avait débuté dans l' Echo des Savanes avec Coutelis, un premier épisode des aventures d'un nouveau personnage, un privé, baptisé Chuck Dougherty (L'Ange de la Mort). Il lui restait bien d'autres projets dans ses tiroirs, comme la reprise de Jim Cutlass (un héros "à la Blueberry" qui ne vécut qu'une aventure dessinée par Giraud) par Christian Rossi. En 1986, Blueberry est prépublié dans Libération. Le 10 juillet 1989, Jean-Michel nous quitte. Il sera enterré à Saint-Cloud.

RÉCIT DE BDGEST :

AUTRES SITES :